Je suis ravi de partager mon histoire avec vous

J’ai parcouru un long chemin vers l’épanouissement et je suis prêt à vous accompagner sur cette voie.

Mon ancienne vie

Perfectionnisme

Pendant de nombreuses années, j’ai souffert d’un manque cruel d’estime de moi. Mon regard était constamment tourné vers les autres, à la recherche d’approbation pour mes qualités physiques et intellectuelles. Cette quête inlassable d’approbation a tracé le chemin de ma vie, dictant chacun de mes choix et actions. Dès mon plus jeune âge, j’ai été frappé par ce qu’on appelle le syndrome du perfectionniste. Je m’évertuais à atteindre la perfection dans tout ce que j’entreprenais. À l’école déjà, je voulais être le meilleur de la classe, je me souviens d’avoir été major de promotion à la fin de mes études. Puis, à l’âge adulte, que ce soit dans mes activités intellectuelles ou sportives, je visais toujours l’excellence. Mon obsession du perfectionnisme m’a poussé à m’investir avec acharnement dans de nombreuses activités : la photographie, l’écriture, le cyclisme et la natation. Tout cela dans le but de prouver à tous que je valais quelque chose. Mon estime de moi était conditionnée à mes performances. Je me répétais inconsciemment : « Ma valeur en tant qu’être humain dépend de la qualité de mon travail, de mes exploits. Si je produis un travail impeccable, alors je suis une personne de valeur. » Au travail et dans ma vie personnelle, je refusais l’imperfection.

Rejet

En réalité, mon perfectionnisme n’était qu’une forme d’intolérance envers moi-même. Ce sentiment de rejet envers ma propre identité a commencé dès la petite enfance. Mon homosexualité, une partie essentielle de qui je suis, était alors perçue comme un fardeau, non seulement par les autres, mais surtout par moi-même. À l’âge de six ans, ma mère, consciente de ma différence, a cherché à me protéger de mon père, un homme au tempérament machiste. Dans sa volonté de bien faire, elle a tenté, selon ses mots, « d’étouffer l’affaire ». Deux ans plus tard, à l’âge de huit ans, un dimanche après-midi, alors que nous regardions une émission parlant des homosexuels, mon père a prononcé des mots qui resteront à jamais gravés dans ma mémoire : « Ces homosexuels, il faut les tuer ! ». J’ai longtemps condamné mon père pour la réaction qu’il a eue ce jour-là. Aujourd’hui, mes parents m’acceptent pleinement, mais ma peur viscérale du rejet des autres a pris naissance à partir de ce moment où j’ai entendu mon père dire que si j’assumais ma véritable identité, je risquais la mort. La suite de mon existence a été marquée par une lutte pour me conformer à la norme, pour taire mon identité et étouffer l’enfant que j’étais. Dans le désir de plaire aux autres, j’en suis venu à me rejeter profondément. Cette réalité m’a rempli de colère, car elle m’a privé de la liberté d’être moi-même, de m’épanouir pleinement en tant qu’individu.

Deviens ce que tu es. Fais ce que toi seul peut faire.

Nietzsche

Transformation

Insatisfaction, frustration, colère, culpabilité : autant d’émotions réprimées qui m’ont finalement conduit à la dépression et à un mal-être physique, marqué par des maux de dos chroniques. C’est à la trentaine que j’ai commencé à ressentir le besoin de trouver un espace intérieur, une sorte de sanctuaire où je pourrais être en paix avec moi-même. J’ai exploré différentes voies pour y parvenir. La respiration et la méditation sont devenues mes alliées, m’aidant à calmer les tempêtes émotionnelles qui faisaient rage en moi. Le bouddhisme m’a également apporté une perspective nouvelle sur la souffrance et m’a appris à accepter la douleur comme une partie normale du parcours humain. Enfin, le yoga est devenu bien plus qu’une simple pratique physique pour moi. C’est devenu un mode de vie, une façon de me connecter à mon corps, à mon esprit et à l’univers qui m’entoure.

Réflexion

C’est dans ce nouvel espace, entre la quiétude de la méditation et la grâce du yoga, que j’ai ressenti le besoin de changement. J’ai réalisé que je ne pouvais pas continuer à vivre dans l’ombre de ma propre existence. J’ai compris que les relations que j’entretenais avec les autres étaient le reflet de ma relation avec moi-même. Qu’à chaque nouvelle rencontre, je me retrouvais invariablement pris dans le même schéma destructeur : celui de me rejeter moi-même. Je m’engageais dans un processus d’auto-sabotage qui finissait par compromettre mes relations naissantes. Ce comportement répétitif, empreint d’insécurité et d’angoisse, constituait un obstacle majeur à l’établissement de liens durables et épanouissants avec les autres.

Épanouissement

Ce voyage vers l’épanouissement n’a pas été facile. J’ai dû apprendre à m’aimer et pour cela, je me suis intéressé à l’auto-empathie. Ce processus m’a permis de développer une compréhension profonde de mes propres émotions et besoins, me guidant vers l’acceptation de moi-même. J’ai également cherché de l’aide dans la thérapie, un espace où j’ai pu m’affirmer en exprimant mes idées et surmonter les traumatismes du passé. J’ai commencé à rêver à nouveau, à me fixer des objectifs alignés avec mes valeurs et à poursuivre mes aspirations. J’ai commencé à vivre véritablement, à m’accepter tel que j’étais, sans chercher la validation des autres. Aujourd’hui, je respire la liberté. Mon voyage continue, mais maintenant, je marche la tête haute, conscient de ma propre valeur et prêt à affronter l’avenir avec confiance et détermination.

Mission

« Deviens ce que tu es. Fais ce que toi seul peux faire. » Cette citation de Nietzsche résonne profondément en moi. Je suis convaincu que chaque individu possède un potentiel infini pour se réaliser. Ma mission est d’aider les personnes à découvrir et à exploiter ce potentiel. Pour y parvenir, j’utilise les outils qui ont été efficaces dans mon propre cheminement : l’intelligence émotionnelle, les dialogues profonds avec soi-même, le soutien mutuel et l’affirmation de soi. Si mon expérience fait écho à la vôtre et que vous rencontrez des difficultés pour atteindre vos objectifs de transformation, je vous encourage vivement à me contacter. Je suis enthousiaste à l’idée d’échanger avec vous et de découvrir ce qui vous passionne et vous inspire. Ensemble, nous pouvons embrasser notre plein potentiel et réaliser nos rêves les plus profonds.

Ma nouvelle vie

Ils me font confiance

Faisons connaissance

Contactez-moi maintenant pour une première session gratuite